Seul sur la mer immense de Michael Morpurgo

 Je croyais avoir lu tous les livres de Michael Morpurgo, un auteur que  j’apprécie particulièrement. Mais avant mon départ en vacances, en  fouinant à la Fnac, j’ai découvert ce livre. Je l’ai donc emmené en vacances  et j’avoue l’avoir dévoré et comme d’habitude avec Morpurgo, j’ai été  embarquée dans les émotions comme si je vivais cette aventure avec les  personnages,…

 

 

 

Voici un extrait pour vous donner l’envie : “Quel que fût notre travail aux quatre coins de la ferme, nous pouvions être sûrs que Piggi Bacon arriverait tôt ou tard. Il apparaissait soudain, sortant de nulle part. Il ne venait que pour une raison : reprocher quelque chose à quelqu’un. Chaque fois, j’espérais, je priais qu’il s’en prenne à quelqu’un d’autre qu’à moi. Mais mon tour finissait toujours par arriver. Soit nous ne travaillions pas assez vite, soit nous ne travaillions pas assez dur. Un seau d’eau n’était pas assez plein, une pierre n’avait pas été ramassée dans un champ – tous les prétextes étaient bons. Il ne nous administrait pas de correction sur le moment. Il nous disait combien de coups nous coûterait notre faute, puis il nous laissait y penser toute la journée. L’attente était la pire des tortures. La séance punitive avait lieu le soir devant la cabane-dortoir, juste avant le dîner et avant d’être enfermés pour la nuit. Il nous faisait venir devant les autres et prononçait sa sentence exactement comme un juge. On restait là, les mains tendues, tremblants, au bord des larmes. Cela nous arrivait à tous, et fréquemment. Personne n’y échappait….”

Un quizz sur le livre et une grille de mots croisés : ICI

Laisser un commentaire