Le petit loup qui se prenait pour un grand

Voici le texte “Le petit loup qui se prenait pour un grand “ abordé selon différentes stratégies de lecture.

 

Écoute et compréhension du texte & cartes à raconter :
Les enfants ont d’abord écouté le texte. Ensuite, le vocabulaire dit “compliqué” a été expliqué en faisant appel aux connaissances des enfants, à l’enseignant ou à une image afin qu’ils comprennent le mot ou l’expression inconnu.
Ces cartes serviront de support lorsque les enfants devront raconter l’histoire. On peut aussi les faire travailler en leur demander de raconter l’histoire à partir d’une image sans forcément commencer par le début.
ex : Raconte l’histoire à partir de ce moment.

 

 

 

 


Lors de la mise en pratique, j’ai organisé plusieurs ateliers :

Atelier 1 : Lecture – reconstitution de l’histoire

 

 

 

 

 

 

 

 

Atelier 2 : Dominos de vocabulaire
Voici la progression respectée afin d’enregistrer les mots ou expressions découverts :
– associer l’image et le mot,
– associer le mot et la définition,
– associer le mot et un exemple.

 

 

 

 

 

 

Atelier 3 : Qui parle ? / De qui parle-t-on ?

 

 

 

 

 


Atelier 4 : Cartes pour inférer


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Atelier 5
: Lecture et reconstitution des phrases du texte

 

 

 

 

D’autres ateliers peuvent également se faire, on peut partir dans tous les sens.
En voici quelques exemples :

 

 

 

 

 

 

 

Encore une lecture qui a beaucoup plu aux enfants.
Pourquoi ? 
Parce qu’elle est présentée différemment et pas selon le traditionnel lecture + questionnaire.
alors oui, c’est un long travail de préparation mais ça en vaut la peine car les enfants apprécient beaucoup cette ffaçon d’aborder le texte.
Je tiens à remercier  Dysémoizazoo pour ses conseils et pour le prêt de son livre  “Le grand livre des stratégies de lecture”.